Rio_Loco_2014_-_Prince_Koloni_-_9662.jpg

Prince Koloni

Orniel SIWO aka Prince Koloni a deux atouts : sa légende et sa voix. Sa légende est colorée- Il est descendant d’esclaves en fuite (les «Marrons», qui furent transportés vers la Guyane il y a 400 ans et qui se rebellèrent en arrivant); après s’être enfui du Surinam pendant la guerre civile à l'âge de 18 ans, il est devenu superviseur sur un bateau qui a transporté les chercheurs d'or sur le fleuve Maroni, et il devient une star bien connue dans le style de musique locale : «Aleke» (chant et percussions), avant de se réfugier dans un autre pays sous la pression des forces mystiques. Puis, quelques années après, il revint en Guyane française comme un héros et fait une performance incroyable lors du festival des TransAmazoniennes. Il a été nommé « artiste du monde de l’année » par "Libération" en 2005. 

 

Prince Koloni est surtout un chanteur de grand calibre, d'une voix naïve, avec une précision extrême, pleine de charme à cause de sa sincérité presque enfantine, avec des compositions originales en français, anglais, portugais, néerlandais, Sranan Tongo et Bushi Tongo, les langues des Marrons.  

Il chante encore fréquemment l’«Aleke», mais sa préférence est aujourd'hui le Reggae Roots et l’acoustique, parce que ces styles sont plus universels et appropriées pour transporter son message. 

Prince Koloni est un artiste étonnant et talentueux, qui a la possibilité d'explorer toutes sortes de musiques, et mélange toujours avec ses racines africaines et amazoniennes. 

 

Après 10 albums de musique Aleke et 4 de reggae, il a enregistré un album roots en Jamaïque, «Jah Is The Way», avec la collaboration étonnante de Tarrus Riley, Dean Fraser, Leebert «Gibby» Morrison, Cegrica «Soltje» Hamilton, Duane Stephenson ... 

VIDÉOS